Nouveau pont près de la patinoire Polarion

Vendredi dernier, le nouveau pont en aluminium a été placé sur les deux supports avec une lourde grue. Cela a demandé aux ouvriers du bâtiment de travailler au millimètre près. Le nouveau pont en aluminium, d’une longueur d’environ 25 m, pèse près de 11,2 tonnes et présente l’avantage d’être trois fois moins lourd qu’un pont en acier, d’être moins cher et de ne pas rouiller.

Les mesures compensatoires sur la piste cyclable avaient été un peu plus étendues sur la droite en direction de Pforzheim. En outre, le nouveau pont a été augmenté de 50 centimètres par rapport à l’ancien. La surface rugueuse, composée de résine époxy (résine synthétique) et de sable de quartz, assure une bonne stabilité. C’est particulièrement important en hiver. On prévoit que ces ponts ont une durée de vie d’environ 100 ans. Toutefois, la condition préalable est qu’il soit régulièrement remis en état.
Sous le pont se trouvent des tuyaux et gaines pour l’électricité et les eaux usées. En outre, des lignes de réserve sont placées pour installer éventuellement une fibre optique pour l’internet à haut débit. La démolition de l’ancien pont, l’amélioration des deux résistances, la construction de canalisations et les travaux de raccordement routier des deux côtés de la Nagold coûtent environ 110.000 euros, le nouveau pont lui-même encore 160.000 euros. A cela viennent s’ajouter les frais de la planification du projet.

Au total, la ville dépense 320 000 euros. La moitié est à la charge du Land du Bade-Wurtemberg. L’ancien pont avait été construit par des « pionniers » lors de la construction de la patinoire Polarion vraisemblablement en 1980. Selon les dire, le pont servait d’outil de base jusqu’à ce que le côté Est de la Nagold soit relié par un carrefour à la route fédérale B 463. L’ouvrage était un pont à poutres en acier avec un revêtement en bois sur des contreplaqués en béton armé. La chaussée était composée de poutres en bois disposées perpendiculairement aux poutres en acier. Des planchers longitudinaux étaient vissés comme revêtements de chaussée. Le pont étant maintenant délabré parce que des supports en bois gravement endommagés, la stabilité du support médian n’était plus assurée. À la suite d’une étude, le pont avait été fermé à la circulation routière en 2014 ; seuls les piétons étaient alors autorisés à le traverser.

La ville de Bad Liebenzell dispose en tout de 36 ponts. Très bientôt, dans le parc de la station thermale, le pont en arc en amont sera démoli et reconstruit. Les travaux de démolition, d’un montant de 97.000 euros, devraient commencer en janvier et février 2021. Le conseil municipal en a fait l’attribution lors de sa réunion de novembre.